Actualités

3 mai 2022

Nouvelle variété

Découvrez la nouvelle variété de Frank, artisan semencier dans les Corbières : la courge Buttergreen. Cette variété [...]

3 mars 2022

La laitue croquante

La Laitue Pointe de Flèche Bronzée est une très belle salade de couleur verte quand elle est sous serre et qui prend une [...]

29 septembre 2021

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Paysans en devenir, croqueurs de radis ou protecteurs de la nature, n'hésitez pas à nous suivre sur Facebook, Instagram [...]

Comment faire ses semis  ?

Deux techniques sont possibles :
1. Produire des plants
2. Faire des semis directs

1. Produire des plants

Pourquoi faire des plants plutôt que des semis directs en pleine terre ?

  • Pour accélérer, améliorer et homogénéiser la germination grâce à de meilleures conditions

  • Pour les espèces exigeantes en chaleur

  • Pour favoriser un développement rapide des plants au détriment des plantes adventices (= « mauvaises herbes ») et gagner en précocité

  • Pour simplifier la mise en place des cultures au potager, directement à la densité idéale

Les facteurs importants pour de bonnes conditions de germination et un bon développement de vos plants :

  • Eau : une bonne gestion de l'arrosage est indispensable. Le terreau doit être humide mais ni détrempé (hormis lors de chaleurs intenses éventuellement), ni trop sec. L'idéal est d'utiliser une eau tempérée (15°C-25°C). Privilégier une eau de pluie à l'eau du robinet.
     
  • Chaleur : la température va dépendre de ce que l'on sème. Si chaque espèce a une température de germination optimale, on peut simplifier cela en classant les légumes en 2 catégories :
     
    • Germination à 20°C-25°C : tomate, poivron, piment, aubergine, physalis, concombre, courge, courgette, melon, pastèque, céleri, fenouil, chicorée
    • Germination à 10°C-20°C : oignon, poireau, betterave, laitue, mâche, épinard, chou, ciboulette, persil

Attention : certaines températures peuvent empêcher la germination de certaines espèces.
Peu de graines ont une faculté à germer en dessous de 5 à 10°C. A l'inverse, une température trop élevée peut parfois empêcher la germination (ex : la laitue ne germe plus au dessus de 25°C)

  • Air : lorsque les graines ont levé et que les premières feuilles apparaissent, il est important de placer vos semis dans un endroit légèrement ventilé, en respectant toujours les exigences de températures liées à chaque espèce. Cela peut vous éviter l'apparition de problèmes sanitaires. Vous pouvez, par exemple, débâcher ou ouvrir les portes de votre serre ou mini-serre en journée, puis tout refermer la nuit. Dans la maison, cela posera moins de problème car les volumes sont plus importants, la température et le taux d'humidité sont plus stables.
     
  • Lumière : afin que vos plants aient un bon développement, disposez les à un endroit où la source lumineuse est maximale. A la maison, cela peut être dans une véranda ou juste derrière une baie vitrée. Au jardin, sous une serre ou mini-serre.
     
  • Terreau : choisir un terreau de qualité est un paramètre très important également. Inutile de faire l'économie de quelques euros sur ce point car un terreau de moindre qualité pourra inhiber la croissance de vos plants et mettre en péril toute votre saison de jardinage. Privilégiez l'achat dans des coopératives agricoles ou jardineries, et tournez vous dans l'idéal vers un terreau de semis professionnel de qualité biologique.
     
  • Contenant : choisir le bon contenant (godet, pot, terrine, boîte d'œufs, ...) en tenant compte du développement du plant avant plantation. Un plant de courge ou de tomate demandera plus de place qu'un plant de laitue ou d'épinard par exemple.

  • Profondeur de semis : la graine doit être suffisamment enfoncée dans le terreau, mais sans excès afin que la germination reste bonne. La profondeur idéale est entre 2 et 3 fois l'épaisseur de la graine.

Endurcir les plants : lorsque vos plants ont atteint un bon développement et que la période de plantation en pleine terre approche, il peut être intéressant d'endurcir vos plants. Une fois les derniers risques de gelées passés, vous pouvez les sortir quelques jours avant plantation afin de les acclimater à leur nouvel environnement.

2. Les semis directs en pleine terre

Pourquoi des semis directs et non des plants ?
Les plants sont inutiles ou inadaptés dans les cas suivants :

  •  Les légumes racines, car la racine se trouverait endommagée ou déformée lors de plantation.
    Ex : carottes, panais, navets, ...

  •  Les légumes à croissance rapide et dont la densité de plantation est importante comme les haricots, pois, fèves, radis, ...

De manière générale, ces légumes ont des plages de germination plus importantes (entre 10°C et
30°C). Il est cependant conseillé de suivre les indications « semis » au dos de nos sachets et sur
notre site internet afin de bien choisir la période de semis propre à chaque espèce.

 

Résumé des étapes d'un semis :

  • Etape 1

    Répartir finement du terreau dans une barquette
  • Etape 2

    Tasser la terre
  • Etape 3

    Humidifier le terreau
  • Etape 4

    Déposer les graines en les séparant
  • Etape 5

    Recouvrir les graines : la profondeur idéale est entre 2 et 3 fois l'épaisseur de la graine.
  • Etape 5

    Vaporiser ou arroser finement
  • Etape 7

    Ça pousse !